A quel moment un propriétaire peut-il récupérer son bien immobilier ?

0

Plusieurs personnes vivent de nos jours, des biens immobiliers mis en location. Mais pour plusieurs raisons, certains locataires sont contraints de quitter les biens immobiliers avant échéance du délai des contrats. Ce qui explique parfois, la récupération de certains biens par les propriétaires. Quand est-il possible qu’un propriétaire procède à la reprise de son bien en location ?

Une reprise pour son propre usage

Il est quasi impossible de récupérer son bien immobilier en location, avant l’écoulement du temps du contrat de location. Il en est désormais ainsi pour canaliser les abus dont sont victimes certains locataires. Toutefois, une marge est laissée aux propriétaires, afin qu’ils puissent entrer de nouveau en contact avec leur propriété. Ils devront avoir un justificatif bien fondé.

De fait, lorsque le propriétaire désire faire lui-même usage de son bien immobilier, il lui est possible de récupérer ce dernier. On ne peut avoir une fontaine d’eau à porté de main et périr déshydraté. Autrement dit, le propriétaire ne souffrira pas d’un bien qu’il possède. S’il sent le besoin de le récupérer, libre cout à lui. Cependant, il urge de trouver avec le locataire, un terrain d’arrangement. C’est à dire, un délai raisonnable lui sera accordé afin qu’il puisse décamper.

Cas d’un propriétaire moral

Lorsque le bien immobilier est mis en location par une personne morale, la reprise de ce dernier pour un usage personnel est possible à une seule condition. Si le propriétaire moral décide d’y loger un des membres de son sein. Aussi, le futur propriétaire devra en fait une propriété personnelle. Si cette condition est enjambée, la reprise ne sera pas possible.

La reprise pour une vente du bien immobilier

Aux propriétaires des biens immobiliers, une nouvelle raison permet de reprendre leur dû, leur bien immobilier. Il arrivera que le propriétaire décide de mettre en vente, son bien immobilier. En de pareilles circonstances, il est appelé à faire preuve de patience et d’endurance. Car, il peut trouver le processus long et désavantageux selon l’attente de ses prétendants acheteurs.

Quand il en est ainsi, le propriétaire est tenu obligé d’informer son locataire, de son projet de vente. Il devra lui en faire part et associer à cette information, la possibilité de lui vendre son bien. Si le locataire se voit assez fortuné pour le lui acheter, il enclenchera la démarche. Dans le cas échéant, le propriétaire lui laissera deux lunes entières, afin qu’il y pense. Passé ce délai, il est habilité à exiger son bien.

La reprise pour motif légitime et sérieux

Les motifs légitimes sont ceux qui obligent le propriétaire à procéder à la réclamation de son bien. Ils émanent de certains comportements du locataire et du non-respect du contrat.

Non-respect du contrat

Le respect minutieux du contrat est généralement, ce qui prime chez la plupart des propriétaires. Si vous vous avisez à ne pas le respecter, ils se donneront le luxe d’en mettre un terme. Habituellement, d’aucuns partent pour l’irrégularité du paiement des frais de location et pour le mauvais entretien du bien immobilier.

La sous-location d’un bien

On parle de sous-location lorsque vous mettez en location un bien dont vous n’êtes pas propriétaire, mais un locataire. Sans l’avis du légitime propriétaire, cet acte n’est pas recommandé. Mais si vous vous y obstinez sans l’accord du réel propriétaire, vous serez victimes d’une réquisition dès qu’il en sera informé.

Related Posts